Et tu ne sauras pas pourquoi ce tableau

 

je garderai pour moi toutes mes histoires

 

enfermées dans des supports plastiques

 

bandelettes

 

de logarithmes

 

 

je resterai secrête

puisque tu ne nous parle pas

 

disques durs

comme pierres tombales

que nul ne peut déchiffrer

stèles

à demi enfouies

sous le schiste

des mémoires tremblantes

ou désertées

 

je pincerai mes lèvres

jusqu'à les faire bleuir

 

je fermerai mes yeux

jusqu'à les oublier

jusqu'à tout regarder

avec mes doigts

tendus et malhabiles

 

réfugiée

dans un tact

inutile

 

 

KNTHMH  27 février 2013;   21:09

 

absolument-K-tn