Non, le roman offre toutes les possibilités

cependant nous nous efforçons de demeurer cohérents, le plus possible

 

pourquoi? parce que dans cette autofiction là, il s'agit d'un milieu bien particulier et d'une enquête dirons-nous policière

alors aucun des détails qui peuvent paraître insolites ou laissés au hasard, ne peuvent en réalité être hasardeux ou inutiles

 

de plus il s'agit de brosser le portrait d'une personne Hazzel en particulier

donc tout détail la concernant peut permettre de mieux la cerner

 

le propos de départ c'est de ne pas faire du linéaire, ni du frontal

il faut donc une certaine somme de documents qui sont en possesion du rédacteur (pourquoi? parce que c'est lui qui rédige!)

comment a-t-il connaissance de ces documents? ou a-t-il connaissance de tous les documents et fait-il un choix de publication,

c'est plutôt la deuxième solution parce qu'en fait ses publications sont des "extraits", c'est ce qu'il affirme depuis le départ

 

en fait qui est le rédacteur, la personne qui dans le roman rassemble ces pièces et les présente, au-delà de l'association de Djam et moi?

 

 

une des pièces disparue du journal de Hazzel, et non publiée donc: