Au coeur de la mandragore

En cherchant bien et longtemps, voici ce que j'ai découvert et qui pourrait aussi bien être une clé qu'une fausse piste.

Hazzel Sprieeg avait travaillé il y a une dizaine d'années, sur un projet dénommé dans un premier temps "imagine": un gigantesque chantier chargé de collecter tout ce qui se vit sur la planète en terme de politique, de vie sociale, de système judiciaire, de traditions locales et folkloriques, de rites divers religieux et païens. Cette organisme officieux dans un premier temps, se voulait être une référence, un système de recours, une instance d'arbitrage dans les cas les plus difficiles et litigieux en matière de justice et d'application de droit pénal au niveau international. Ce projet pacifique et louable s'est développé peu à peu sur le net et a implanté partout des têtes de pont, une toile dans la toile. Il s'agissait de respect, de tolérance, d'inter-compréhension.
Puis, dans un deuxième temps, il y a eu ressencement de tous les réseaux aussi bien pacifiques qu'armés, de tous les mouvements autonomistes, révolutionnaires, intégristes, à tendance totalitaires. Cette banque de donnée très complète est venue s'adjoindre à la première tranche de travaux.

La dérive s'est faite en douceur tout d'abord, sans que nul n'y prenne garde. C'est alors qu'un scénario comparable à la prise de pouvoir effectuée sur DNT s'est produit. Un individu, anonyme, se rend maître du processus à des fins dictatoriales non dissimulées. Cet individu (seul? ou à la tête d'une armée de l'ombre) n'a jamais pu être demasqué: ni localisé, ni identifié. Dans les milieux criminels et terroristes qu'il tente de chapeauter pour les fédérer en "internationale", on lui a donné pour nom de code: "mandragore" ou "le bourreau".

Si j'interprète correctement ce qui arrive à Hazzel Sprieeg, elle est soupçonnée d'être ce mythique anti-héros, ou de lui être lié fortement. Et donc de pouvoir y mener.



Si jamais Hazzel Sprieeg est au centre de la toile, qu'elle est le "chef", elle a les cartes, mais n'est plus en mesure de les livrer! ni de les lire!
Si elle n'est pas ce chef, par contre elle le cherche, elle a tenté de le "piéger", aurait-elle réussi?

Ce chef serait-il l'homme à la tête coupée et au poignet tranché?
Joseph Laréchalle, le traqueur traqué?
Mandrake le sanguinaire détraqué?
Passiflore, tortue-ninja planquée?


Pourquoi personne n'a-t-il pensé à localiser rapidement, hacker et paralyser le siège et les serveurs de la Mandragore? à déchiffrer les cryptages?

Mais bon sang, mais c'est bien sûr!
Hazzel disparue, il y a de fortes chances pour que nous n'ayons plus jamais les clés de ce mystère!

La Rédaction de "claques", votre bientôt défunt magazine people en ligne

 

KNTHMH (chemin de la mandragore 77)

 

et puis cette page c'est aussi du genre fiction, n'a aucun rapport avec aucune affaire nulle part sur la planète ou ailleurs, etc...

 

et l'histoire, elle commençait là