Rencontre avec le peintre chilien Ramon Levil

qui vient d'exposer une partie de ses oeuvres dans notre région.
Huiles, gouaches, aquarelles, techniques mixtes.

ramon levil photos KNTHMH


(collection personnelle KNTHMH- reproduction sur le net avec autorisation de R. Levil)

Le Chili, son pays, est passé par une phase récente de négation de son identité, très influencé par ce qui se faisait en occident, et aux Etats unis. Il y a actuellement un retour identitaire, aux valeurs proprement chiliennes, aux couleurs, aux formes influencées par le vécu géographique et ancestral.
Il m'explique qu'il a peint l'ensemble de toiles: Dialogos de otoño en l'espace de 12 jours.
Il trace des traits (la géométrie n'est pas qq chose de raisonné, mais de naturel, depuis les temps les plus reculés), les formes s'organisent, la couleur donne vie à l'ensemble. Chaque tableau s'enracine ou s'origine dans le précédent. La cohérence entre ces différents tableaux, chacun un monde bien particulier, c'est lui, le peintre, tout ce qu'il est et sait, et qu'il livre de lui.
Certains de ces tableaux paraissent très construits (ils le sont en effet très minutieusement), d'autres plus spontanés. Il travaille directement sur la toile, et ne recommence jamais deux fois le même tableau.

La plupart des oeuvres présentées se déclinent ou bien dans les rouges, bruns, orangés, ou bien dans la gammes des bleus et gris.

(cliquer sur chaque image pour l'agrandir - certaines ne s'agrandiront pas car elles ont leur taille maximale)

ramon levil photos KNTHMH (5)

(photo KNTHMH collection personnelle, reproduction du tableau sur le net avec autorisation de R. Levil)

(C'est ce tableau qui m'a fait "craquer"- 350€- je l'ai photographié seulement!)

ramon levil photos KNTHMH (1)

ramon levil photos KNTHMH (7)

ramon levil photos KNTHMH (4)

ramon levil photos KNTHMH (9) 

ramon levil photos KNTHMH (10)

ramon levil photos KNTHMH (8)

ramon levil photos KNTHMH (6)

 ramon levil photos KNTHMH (11)

 ramon levil photos KNTHMH (12)

(photos KNTHMH collection personnelle, reproduction des tableaux sur le net avec autorisation de R. Levil)

Dans son pressbook, on voit de très beaux nus, sensuels et purs, pudiques et ethniques, des fruits colorés, des portraits, des scènes typiques, des photos de lui et de sa famille également.

ramon levil thumbnails (10)

 

ramon levil thumbnails (5) ramon levil thumbnails (4) 

 

Je lui désigne un profil que l'on retrouve souvent sur ses différentes productions, là il est figuré en volumes, patchwork coloré de bruns et vert. Il me dit vouloir représenter la géographie du masque émotionel du chaman, médiateur entre les forces naturelles et les hommes (celui  qui connait pragmatiquement les racines psychologiques des maladies et peut exercer la fonction de "docteur" auprès d'autrui).

ramon levil photos KNTHMH (13) 

 
 

(photos KNTHMH collection personnelle, reproduction des tableaux sur le net avec autorisation de R. Levil)

Dans son expression, il est bien entendu passé par de nombreuses "périodes", en tant qu'élève aux Beaux-arts, il a étudié et produit en imitation à des maîtres, des écoles ou des mouvements de peinture. Il a été professeur donc a enseigné lui-même à ses étudiants. Il demeure cependant influencé par  André Masson , attiré par la production de formes automatiques qui évoluent pour construire un univers. Il m'explique comment, lui, à partir de fonds colorés, en se servant de l'aléatoire des taches ou zones colorées, peut révéler des formes, construire des scènes successives, se recouvrant les unes, les autres. Travail de traçage qu'il apparente à la calligraphie.
Partir de la couleur pour aller vers la forme et le volume, partir de la forme pour habiller de couleur, organiser un espace blanc, plat, rectangulaire de départ. Deux démarches qui cohabitent dans son parcours et qui renvoient l'une à l'autre.

ramon levil photos KNTHMH (2)

ramon levil photos KNTHMH (3)

(photos KNTHMH collection personnelle, reproduction des tableaux sur le net avec autorisation de R. Levil)

Il a tendance à occuper le moindre espace lorsque la surface est restreinte.
Par contre, les grandes surfaces lui permettent d'aérer et dépouiller son travail.
Il aime les travailler pour libérer son geste et son expression.

ramon levil photos KNTHMH (14)

(photo KNTHMH collection personnelle, reproduction du tableau sur le net avec autorisation de R. Levil)

(cliquer sur l'image pour agrandir)

Extraits du texte qui présente l'exposition: "Dialogos de otoño"
Dans cette série, on trouve un thème prédominant: le paysage latino-américain.
J'en présente une nouvelle approximation en y incluant la figure humaine comme partie intégrante.
Le jeu symbolique par lequel j'aborde chaque composition est toujours un entrelacement de ce que je perçois des volumes comme formes douces et insinuantes et le corps de la femme.
J'ai impérativement besoin de me sentir proche de l'atmosphère, et je prétends en donner une vision récurrente, des lumières australes du Chili, aux paysages désertiques du Nord, en passant par les vergers de la région centrale du pays.
Tout au long de ma recherche, je me sens accompagné du souvenir magique des croyances des peuples primitifs présents de par les bois, mers et volcans.
C'est sans doute pour cela qu'ils se fondent et se confondent parfois.
La multiplicité de recours que la peinture comme langage met à notre disposition, en particulier à travers la couleur et la texture, est alors essentielle.

Voici sa biographie:
Il nait en 1962 Calbuco (Chili), petit village de pêcheurs. Très tôt attiré par la peinture, il s'initie en autodidacte puis intègre à 16 ans l'école des beaux-Arts de Valparaiso. Livré à lui-même très loin des siens (1000km), il vit de durs mais passionnés moments. Il devient professeur licencié en Arts, puis obtient la Maîtrise mention Arts en 1985.
De 1983 à 1985 il est également élève à l'institut d'Art contemporain de Santiago du Chili.

Après un séjour européen de 1993 à 1995, il est persuadé que sa peinture prend avant tout sa source au coeur du peuple indigène.

Il a participé à plus de 60 expositions individuelles ou collectives
tant au Chili, qu'en Europe.
Valparaíso, Angelmó, Puerto Montt, Valdivia, Reñaca, Quintero, Olmué et à Santiago
Conseil général de Hauts de Seine, Rueil Malmaison, Bordeaux, Madrid, Saint Macaire and Souston,
Bordeaux Artefac and Scavongelli à Paris.
Ses oeuvres ont été couronnées de premiers prix en de nombreuses occasions.

Sa peinture conserve fortement l'empreinte de ses racines chiliennes: images, couleurs.

 



Ramon Levil prépare un site internet présentant ses oeuvres, il devrait être bientôt opérationel: http://www.ramonlevil.com

son email: ramon.levil@gmail.com