Non! Je ne peux pas croire
Que tu sois
sec
comme trique
de bois morte
pelée
lissée
argentée
débris léger
érodé
gisant sur la grève
allongé
foudroyé
au pic solaire
rongé de salins salaires

Non! je n'accepte pas
Que tu sois  sec   comme
trique de bois mort
pelé lissé argenté
débris léger érodé
gisant sur la grève
allongé foudroyé
au pic solaire
rongé
de salins salaires

Mousse piquante
j'attaque tes arrondis
je submerge
ta rigidité de verge
tes airs alanguis
de fausse vierge
de prince endormi

Progression lente
baiser forcené
je t'entraine, obstinée
vers le large
où tu perds pied

Flottaison
Déportation
je t'engloutis
tu ressurgis
si fort est le vit!
roulé
syphoné
meurtris, tu ressurgis
Si forte est la vie!

Et je déferle
et je te broie
sous un cri
tu te noies
Tu es   Tout à moi
brille la perle
dans son écrin
que tu ne vois
tourne sans fin
le frèle esquif
la fine proie
aspirée
attirée
vers le bas

Définitif?
Que tu crois...


Flottaison
Déportation
je t'engloutis
tu ressurgis
si fort est le vit!
roulé
syphoné
meurtris, tu ressurgis
Si forte est la vie!


A peine échappé
A peine esquivé
de mes fausses abysses
porté par ma caresse
froide
salé jusqu'aux eaux
laisse-toi dériver
l'espace d'une marée
reprends ton aspect
roide
je vais te reposer
sur l'algue enchevêtrée

cadence
enfance
naissance
latence
passé
décomposé

cadence
enfance
naissance
résilience
souffrance
sublimée

intermittence
épaisseur de silence
souvenir résurgence
du passé dépassé

nos époussailles dures
ont le goût de mercure

nos époussailles durent
et le goût de mer cure

cadence
enfance
naissance
latence
passé
recomposé

cadence
enfance
naissance
résilience
souffrance
sublimée

nos époussailles dures
ont le goût de mercure

nos époussailles durent
et le goût de mer cure



Hazzel pour XTG (Donde la muerte)

 

KNTHMH

 

 

(avec quelques différences légères par rapport au texte présenté ici)