Je réponds à une question de Djam, mon collaborateur

il aurait préféré que j'écrive d'une façon plus "frontale", plus intense, que le récit soit "linéaire",  écrit au "je" qui est "moi"

 

bah, j'ai toujours été comme ça en écriture, plusieurs points de vues, l'enquête, découvrir en même temps qu'écrire ou lire

parce que la vie est composite, parce que la vie n'est pas un roman, parce qu'on ne vit pas qu'à un niveau, qu'on alterne les moments intenses et les moments drôles, parce que dans toute vie il y a du bon, du mauvais, du tragique et du gag, même dans les pires situations, parce qu'il est bon de souffler au milieu de l'intolérable

parce qu'on ne peut tout connaître à chaque instant de chacun, et que ce n'est pas utile

parce qu'on peut apréhander des situations par plusieurs lorgnettes ou plans ou points de vue

parce que la tension d'un récit frontal n'est pas mon but

mon but est de réunir les pièces différentes d'un puzzle

et comme pour tout puzzle renversé à terre, il peut y avoir le problème de la pièce manquante,

manquante jusqu'à quand?

 

KNTHMH